Les démarches

Reste néanmoins une question essentielle, celle du financement et oui, votre riche grand oncle ayant tendance à s’accrocher à la vie, l’héritage n’est pas pour tout de suite, vous voilà donc bien obligés de travailler et même de vous faire financer le coût de la formation, car malgré le fait que nos tarifs soient basés sur ceux du marché afin de vous proposer des prix au plus juste, soyons clairs, peu de particuliers peuvent se permettre ce type de dépense.
Heureusement, tout n’est pas perdu car Kaligram’ possédant un numéro de déclaration d’activité auprès de la DRTEFP (Direction Départementale et Régionale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle), vous allez pouvoir prétendre à un financement de la part de votre employeur et/ou d’un organisme collecteur appelé OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé).
Bien souvent, il vous faudra identifier l’OPCA de votre employeur, puisque la plupart des entreprises cotisent pour la formation. Pensez donc à passer au service des Ressources Humaines de votre société pour exposer votre projet, puisque cela facilitera assurément vos démarches mais aussi parce que votre employeur aura son mot à dire tôt ou tard sur votre formation.
Une fois ceci fait et en contact avec votre OPCA, celui-ci vous indiquera une liste de documents à fournir afin d’étudier votre demande, citons un devis (de Kaligram’, parce que ce sont eux qui font les meilleures formations à ce qu’il parait), le programme détaillé de la formation souhaitée ou encore les modalités…
C’est là que nous intervenons, puisque bien évidemment vous entrez en contact avec nous, bien évidemment vous vous apercevez que nous sommes de vrais professionnels, bien évidemment, vous nous trouvez très sympas et bien évidemment, vous n’avez plus qu’une hâte, venir nous voir en chair et en os pour apprendre plein plein de trucs très intéressants pour épater vos collègues de travail !
Nous en profitons aussi pour répondre à toutes vos questions concernant les modalités de la formation, vous expliquer notre vision de la formation et surtout vous conseiller au mieux sur la thématique souhaitée. Nous cernons ensemble vos besoins afin d’y répondre au mieux.
Maintenant que vous êtes très très emballé (genre vous vous sentez obligé de le dire à vos collègues près de la machine à café et même d’en parler à votre maman qui ne sait pourtant pas se servir d’un ordinateur), il n’y a plus qu’à fournir les documents demandés par l’OPCA. L’organisme vous signalera (ou à votre employeur) ensuite sa décision quant à la prise en charge (ou non) de votre formation et si elle est d’un montant partiel ou intégral.

Qu’est-ce que le DIF ?

  • Le droit individuel à la formation professionnelle (DIF) a été créé dans le cadre de la loi sur “la formation professionnelle tout au long de la vie et au dialogue social” du 5 mai 2004.

Qui est concerné ?

  • Les salariés en CDI, ayant au minimum un an d’ancienneté dans l’entreprise. Les salariés en CDD à compter du 4ème mois de travail consécutif ou non, au cours des douze derniers mois.
  • Le DIF ne concerne ni les personnes en contrats d’apprentissage, ni celles en contrats d’insertion en alternance. C’est le salarié qui prend l’initiative d’exercer le DIF en accord avec l’employeur.

Quel est le principe ?

  • Le DIF permet de bénéficier de 20 heures d’actions de formation par an, ou de 120 heures sur six ans. Pour les salariés à temps partiel et ceux en CDD, cette durée est calculée au prorata temporis. Tous les ans, chaque salarié est informé par écrit du total des droits acquis au titre du DIF.

Pour quoi faire ?

  • Le DIF peut être exercé dans le cadre d’actions de promotion ou d’acquisition, d’entretien et de perfectionnement des connaissances ou des actions de qualifications.
  • Des priorités complémentaires de formation peuvent être définies. Le choix doit être consigné par écrit entre le salarié et l’employeur.
  • Ce dernier dispose de 30 jours pour donner sa réponse. S’il n’est pas d’accord, le salarié peut prétendre à un congé individuel de formation (CIF), sous réserve que son projet de formation entre dans le cadre des priorités définies par le Fongecif.

Quand se déroule le DIF ?

  • En dehors du temps de travail, sauf si un accord de Branche ou d’entreprise prévoit qu’une partie se déroule pendant le temps de travail.
  • Si la formation se déroule pendant les heures de travail, le salarié continue à percevoir son salaire.
  • Si elle est effectuée hors du temps de travail, le salarié perçoit une allocation de formation correspondant à 50% de son salaire net et se fait rembourser les frais de formation et de transport par l’employeur.

Que se passe-t-il en cas de licenciement ou de démission ?

  • Le DIF est transférable, en cas de licenciement pour un motif autre que la faute grave. Dans le cas d’une démission, le salarié peut demander de bénéficier de son DIF pour participer à une action de bilan de compétences ou de formation pendant son préavis.
X